Pranayama

Pranayama est la quatrième branche du Raja Yoga, qui est exposé dans les Yoga-Sûtra de Patanjali. Prana est la source d'où toute énergie provient.



Catégories :

Yoga - Terme sanskrit

Recherche sur Google Images :


Source image : agyaatdarshan.wordpress.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • ensemble des techniques de respiration dont l'objectif est d'amener l'arrêt de la respiration ordinaire. (source : yoga-aix)
Pratique du Pranayama

Pranayama est la quatrième branche du Raja Yoga, qui est exposé dans les Yoga-Sûtra de Patanjali. Prana est la source d'où toute énergie provient. C'est la substance universelle. Pranayama est la connaissance et le contrôle du Prana.

Prana

Article détaillé : Prana.

La première description du Prana se trouve dans les Upanishads. Prana est impliquée dans toute forme vivante mais n'est pas elle-même l'Atma ou l'âme individuelle. L'énergie "subtile" du prana n'est pas éloignée dans sa conception du Qi (spiritualité) , ki ou Chi taoïste, que l'acupuncture cherche à réguler.

Selon la philosophie du Yoga le souffle, ou l'air, est simplement un investissement du prana dans le corps. On peut remarquer que cette proximité du prana et du souffle est présente aussi dans les langues occidentales avec le terme d'esprit, "spiritus" (= souffle, souffle vital, âme).

Nadis

Le prana circulerait dans l'organisme par un réseau de canaux subtils, les nadis (assez identiques aux méridiens chinois. Les trois nadis principaux sont : ida, pingala, et sushumna. On dit que les canaux ida et pingala se corrèlent avec la respiration propre à la narine gauche ou droite. Pour la science, cependant, il n'y a pas réellement de respiration gauche ou droite, les deux narines n'étant scindées que par une mince cloison qui disparaît à quelques centimètres de l'entrée.

Lorsque le Prana concerne une période d'activité intensifiée, la tradition du Yoga parle de "Pranotthana".

Techniques de prânâyâma

Dans le yoga, les techniques de prânâyâma sont employées pour commander le mouvement des énergies subtiles dans le corps, ce qui produirait une augmentation de vitalité chez l'adepte. Cependant, la pratique de ces techniques n'est pas insignifiante et dans certaines circonstances les techniques de pranayama peuvent perturber l'équilibre de la vie d'une personne. La possibilité d'effets nuisibles résultant de ces techniques ne doit par conséquent pas être sous-estimée.

Parmi les exercices les plus courants du prânâyâma, on peut citer :

En tout état de cause, c'est une respiration lente (3 à 4 cycles par minute), particulièrement régulière, y compris pendant les postures. (Cela n'empêche pas l'utilisation d'une respiration rapide dans certains exercices. )

La concentration de l'attention sur les muqueuses respiratoires entraîne un ralentissement cardiaque qui, chez des yogins entraînés pourrait aller jusqu'à une suspension momentanée du rythme cardiaque.

Ce n'est qu'une fois les âsanas (postures) et les exercices sur le prâna réalisés que la méditation pourrait être abordée efficacement.

Références

Voir aussi


Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pranayama.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 27/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu