Vritti

Vṛtti est un terme sanskrit qui veut dire «fluctuation» ou «mouvement de la pensée». Dans les Yoga Sutras de Patañjali, ce terme sert à désigner aussi toute modification à l'état subtil dans le mental ou l'insconcient.



Catégories :

Philosophie indienne - Yoga - Terme sanskrit

Recherche sur Google Images :


Source image : exoticindiaart.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Selon B. K. S. Iyengar, citta a trois capacités : la pensée, la volonté ou l'intention et .... Inversement, la conscience s'identifie aux fluctuations de l'état mental.... Vritti est le mot utilisé pour désigner la pluie et Vishud veut... (source : agora.qc)
  • Une vritti est un tourbillon dans le lac mental. (5). La pensée est une chose. La pensée est une force dynamique. (6)... (source : pages.intnet)
  • Afficher Si celui qui pratique l'yoga dans un but désiré devient un sthitaprajna.... 6 Vritti = toute modification du mental, qu'elle appartienne à la pensée...... Védanta, le terme vritti est utilisé pour indiquer toute modification mentale, ... (source : pagesperso-orange)

Vṛtti (?????? en devanāgarī) est un terme sanskrit qui veut dire «fluctuation» ou «mouvement de la pensée». Dans les Yoga Sutras de Patañjali, ce terme sert à désigner aussi toute modification à l'état subtil dans le mental (manas) ou l'insconcient (citta).

Vritti et Yoga

Dans la philosophie du Yoga, les vrtti sont des tourbillons mentaux constitués de pensées[1] provenant des samskaras et des vasanas liés au mental de l'individu (jiva). Ceux-ci surviennent sans que le sujet ait un quelconque pouvoir de les arrêter.

La pratique du yoga facilitent une forme de concentration (dharana), donnant la possibilité l'émergence de l'état méditatif ou contemplatif (dhyana), qui donnerait accès au samadhi, c'est-à-dire à la pacification du corps et de l'esprit. Cet état de pacification du corps-esprit permettrait la libération des associations mécaniques des pensées ou "vrtti", et de manière plus profonde la cessation de l'activité incessante du mental (ici citta) [2]. Cette inactivité du mental révèlerait ainsi la véritable nature du jiva[3].

Le verset d'introduction des Yoga Sutras de Patanjali dit : "Yogaś citta-vritti-nirodhaḥ" ("le Yoga permet la cessation des fluctuations du mental") [4]. Le terme Yoga, dans ce contexte, étant entendu dans son sens littéral («unification ou retour à l'unité») et non dans le sens commun occidental qui sert à désigner le Hatha Yoga.

Les cinq sortes de vrittis

Le texte des Yoga-Sûtra de Patanjali mentionne cinq sortes de vrittis qui sont classées en :

Notes et références

  1. il faut comprendre ici le terme «pensée» au sens de désir, émotion, image mentale, impression..., et non pensée associée à la logique ou la rationalité (qui est quand même un vritti dans les Yoga-Sutra de Patanjali).
  2. Ancient Indian Education : Brahmanical and Buddhist. Radhakumud Mookerji. Motilal Banarsidass Publ., 1990. (ISBN 9788120804234)
  3. Individualité humaine associé à la conscience individualisée et l'insconcient.
  4. Yoga-Sûtra : Samadhi Pada, sutra 2 (I-2)

Bibliographie

Voir aussi


Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Vritti.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 27/08/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu